EDITO

Namaste !

De part la fenêtre, je vois le soleil haut perché dans le ciel, et je sens sa chaleur de plus en plus écrasante. L’été à peine arrivé, on nous parle déjà de canicule ! Ces quarante et quelques degrés que j’attendais sont enfin là. Fini le faux hiver dénué de neige et de véritable froid, fini le printemps pluvieux digne d’une mousson. Fini cette météo déprimante ! Tel le lézard côté soulane, je reprends pleinement vie.

Les grandes vacances ne sont pas loin, ma saison de travail se terminant donc, je vais profiter du mois de Juillet en famille. Aout marquera le moment de repartir croquer du bitume. Je retourne dans le Sud Ouest de la France. J’ai encore de la route à parcourir là-bas, au sens propre comme au sens figuré. Il y a deux ans, je partais en direction de l’Aude sur un coup de tête et cela a été un véritable salue, une renaissance. L’année dernière, avec la traversée des Pyrénées, j’ai de nouveau marqué une étape importante au sein de mon escapade en solitaire et au coeur de mon histoire personnelle. Cette fois, je pars afin de boucler un chapitre.

En l’absence de certains événements, de certaines personnes, ma vie aurait été toute autre ; je ne serais pas celle que je suis aujourd’hui. Je voue une immense reconnaissance aux faits positifs comme aux négatifs : j’ai appris et je continue de m’enrichir de l’essence même de la vie. Toutes ces subtilités à côté desquelles nous passons trop souvent sans en saisir l’importance ! En trois ans de travail intense sur la reconstruction de mon être, j’ai compris au combien notre existence est aléatoire (si longue et si courte à la fois) et intense (tellement de choses à voir, à vivre, à exprimer, etc).

J’ai encore tant à apprendre, à découvrir. Je ne suis pas prête pour mener une vie réglée à la minute précise, ni pour faire les projets dont le commun des mortels rêve. J’ai compris que je ne suis pas destinée pour cela, et j’ai fini par l’accepter. Je dois m’ouvrir à des choses encore plus grades, beaucoup plus vastes et enivrantes. Des choses à l’image de la grandeur de ce monde. La véritable vie s’exerce ni dans le passé, ni dans le futur mais bel et bien dans l’instant présent.

Voici le lien de mon roadbook en ligne : POLARSTEPS. Vous y retrouverez chacune des étapes de mon périples, ainsi que des photos et des anecdotes. Tout le reste ça sera sur Instagram : mon perso et celui de mes Nains Voyageurs.

Publicités