La réalité des choses. Ah oui vraiment ?

Travailler en école maternelle c’est vraiment génial, surtout avant les vacances de Noël. En général, un repas de fête est organisé à la cantine. C’est donc le jour idéal pour aller travailler avec LE bonnet de Père Noël.

Évaluez ceci :

Lire la Suite...
Publicités

Des conseils beauté dès la maternelle

ILLUSTRATIONNaïve que je suis, croyant du comme fer à un monde peuplé de licornes et de peluches roses bonbon (OK j’arrête l’humour bidon), j’en étais encore à imaginer que les petites filles de maternelles rêvaient toutes d’avoir des cheveux looooooooongs et soyeux comme ceux des princesses ! Moui, ça c’était bien il y a vingt ans ! Vous savez à cette époque, nous nous en foutions du modernisme et des problèmes d’adultes. Or, en 2017, nos chères têtes blondes ne sont plus aussi insouciantes, notamment les filles. Et les soucis de beauté, que nous les femmes, rencontrons tous les jours, sont également des tracasseries de leur petit quotidien.

Ainsi, en revenant de la cantine, S* (ma collègue) parle coiffure avec un groupe de filles et leur dit en rigolant qu’elle allait se laisser pousser les cheveux jusqu’à ce qu’ils soient très longs. « Comme Raiponce ! » lui répond alors une élève. Aussitôt reprise par une autre, très soucieuse de son apparence : « non mais ça c’est pas possible, il faudra bien les couper, sinon ils vont trop s’abîmer ». AH D’ACCORD ! Personne ne s’attendait à ça. Donc retenez bien la leçon de R* (élève de grande section de maternelle) : il faut passer entre les mains du coiffeur si l’on tient à avoir une crinière de rêve !

Comme la braise et c’est pas moi qui le dit !

Courant Septembre 2016, les murs ont dû trembler ! Du moins c’est ce que le message suivant laisse supposer. Je venais de passer deux jours de repos à la campagne, et à mon retour, j’ai découvert cet écriteau dans le hall d’entrée de mon immeuble. Hooouuu le weekend a certainement dû être très « caliente ». En tout cas, il y a des gens qui possèdent un humour très fin. Or, leurs oreilles, qui ne peuvent pas en dire autant, clament impérativement un cessé le feu.

ILLUSTRATION_Propriété de Marin