Mon premier instameet à l’aquarium du Limousin

À vous qui suivez mon petit parcours sur Instagram, vous savez que j’aime partager (surtout et avant tout) des photos de lieux et de paysages que j’affectionne. Mon but, étant de montrer au plus grand nombre qu’il n’y a pas forcément besoin d’aller à l’autre bout du monde pour s’émerveiller devant la beauté de notre environnement. C’est au regard de cette démarche que j’essaie de promouvoir ma région, mon département, tels que sont respectivement le Limousin et la Haute-Vienne.

Peu à peu, je me suis familiarisée avec ces symboles « # », que nous appelons « hashtag » et qui s’utilisent pour référencer, catégoriser les publications. Outre les « igersfrance », « instatravel », j’ai très vite adopté les étiquettes locales : « tourisme87 », « igershautevienne », « igerslimousin », etc. Sans oublier un certain « jveuxmaphotodanslemag », point de départ d’une grande aventure ! C’est grâce à ce dernier que l’une de mes photographies fut sélectionnée par le Comité Départemental du Tourisme (CDT), afin d’illustrer le magazine « Inspiration Haute-Vienne » (je vous en parlerai plus en détail lorsque le prochain numéro paraîtra). De fil en aiguille, me suis littéralement prise au jeu de faire découvrir mes « coins coups de cœur dans le 87 ». Si bien que ce 11 Décembre 2018 j’ai reçu un message, tel un précieux sésame, de la part du CDT pour intégrer la démente « TeamIG87 ».

AU FAIT, TEAMIG87…KEZAKO ?

C’est une troupe de photographes passionnés (professionnels et amateurs) qui promeuvent la Haute-Vienne via leur compte Instagram, et ce, en corrélation avec Tourisme87. Concrètement, que font-ils ? Que ce soit au gré de leurs pérégrinations personnelles ou à l’occasion d’instameets (rencontres / sorties photos entre instagrameurs), ils capturent chacune des choses permettant de mettre le département en valeur (paysages, lieux atypiques, partenaires des instameets, etc). L’idée étant de relayer ce travail sur les réseaux sociaux, les blogs et autres supports de communication. De cette façon, notre chère contrée est mise plus massivement en lumière. Maintenant que le décor est planté, vous comprenez mieux la raison pour laquelle, le 20 Décembre 2018, je me suis laissée embarquer dans la soirée de bienvenue aux nouveaux membres de la TeamIG87. Maintenant, je ne peux que vous proposer de revenir sur ce moment extraordinaire avec quelques photos et la présentation du lieu qui nous a accueilli.

20.000 MILLES LIEUES SOUS LIMOGES

L’aquarium du Limousin a été notre hôte pour pas moins de deux heures de visite, de défis, de découvertes, d’explications et de prises photographiques. Un véritable moment de détente, de rencontres et de rires !

⋅ Pour en savoir un peu plus : découvrez toute la richesse du monde aquatique avec une multitude de poissons (carpes, silures, poissons électriques, poissons tropicaux, etc), de même que des espèces qui vous émerveilleront (hippocampes, méduses, étoiles de mer, murènes, poissons vache, etc) en vous rendant au 2 Boulevard Gambetta…Ou plutôt à la place de l’ancien réservoir d’eau souterrain de la ville ! En effet, c’est ici qu’en 1993 l’aquarium s’est établi. Ce choix lui permet donc de se distinguer grâce à une architecture d’exception. Ce qui le différencie également, c’est qu’il s’agit avant tout d’un refuge animalier ! Le tarif pour une entrée adulte est de 8.5€ et une entrée enfant est à 5€ (pour plus de détails cliquez ici). Sachez que tous les fonds servent exclusivement à la protection animale.

⋅ What did we do ? J’imagine qu’une question vous brûle les lèvres : qu’avons-nous bien pu faire au cours de cette soirée ? Après un premier regroupement devant la Mairie, l’ensemble de la troupe s’est dirigée à l’abri (merci à la météo capricieuse) au sein de l’aquarium ; où j’ai donc rejoint mes acolytes. Je vous assure que c’est vraiment drôle de pouvoir ENFIN mettre un visage sur les personnes qui tiennent les comptes que je suis et qui m’inspirent. L’intégration parmi la petite famille d’instagrameurs haut-viennois s’est scellée par la distribution d’un badge à l’effigie de la TeamIG87. Il est tellement classe dans son habit de porcelaine : je l’adopte aussitôt ! Il semblerait que des défis aient été prévus pour chacun d’entre nous : déambuler dix minutes avec des palmes et un masque de plongée, dire bonjour à Monsieur l’écrevisse, faire un câlin à une étoile de mer et nourrir les carpes. Bien sur, nous ne reculons devant rien, alors chacun d’entre eux a été relevé avec succès. Comme nous avons été d’une sagesse exemplaire, nous avons pu visiter les « coulisses » de l’aquarium et assister à un moment incroyable. Nous avons eu le privilège (à ce stade je trouve que ça relève d’une grande chance) de voir des hippocampes, nés depuis quelques jours, barboter avec leurs parents. Ils sont si minuscules, presque invisibles à l’œil nu ! Il n’y a pas à dire, mais la nature sait faire de très belles choses. Le temps filant, les appareils photos et les téléphones se remplissant de photographies, Marion, du CDT, nous a regroupé pour un discours très touchant. C’est dans ce genre de moment où l’on se sent très fier d’appartenir à une telle équipe. La soirée s’est clôturée autour d’un apéritif dinatoire orchestré par le traiteur « Un paradis plus bas » (ne vous inquiétez pas, j’y reviens dans quelques lignes). Avant de nous dire au revoir et de quitter l’aquarium, Marion nous a remis un sac à l’image de l’office du tourisme avec plein de surprises à l’intérieur. Un exemplaire du magazine « Inspiration Haute-Vienne », une carte touristique du département, les fameuses chaussettes « Archiduchesse » (je vous en parle un peu plus bas), un stylo « Haute-Vienne Tourisme », un autre stylo plus un porte-clés et une gourmandise offerts par l’aquarium.

LES PARTENAIRES DE LA SOIRÉE

Dans le précédent paragraphe j’ai évoqué deux enseignes : « Un paradis plus bas » et « Archiduchesse ». Ce sont deux partenaires haut-viennois qui se sont associés au Comité Départemental du Tourisme pour faire vivre la soirée. Je ne pouvais donc pas boucler cet article sans leur faire de clin d’œil.

⋅ « Un paradis plus bas ». Un instameet sans que l’estomac n’en profite, ce n’est pas un instameet digne de ce nom. Comme il est de rigueur de dire qu’après l’effort, vient le réconfort, un apéritif dinatoire nous a été préparé par la pâtisserie « Un paradis plus bas ». Elle se situe en plein coeur de Limoges, au 20 Rue Adrien Dubouché et propose également les services de restauration rapide et de traiteur. Si vous avez l’occasion de passer dans la susdite rue vous pourrez admirer la jolie devanture, à la fois simple et so vintage ! Personnellement j’adore ! Autre point positif : les tartelettes à la fraise…dois-je réellement avouer mon manque de volonté et d’objectivité (ma gourmandise en bref) face à ces douceurs ?

⋅ « Archiduchesse ». Je prône le « Made by Chez-nous » dès que j’en ai l’occasion…et là…c’est l’occasion de le faire. Alors « chauvinisons » ce paragraphe ! Archiduchesse, c’est une histoire de chaussettes très colorées qui a vu le jour en 2009 à Saint-Etienne. Vous allez me dire « où est le rapport avec notre département ? ». Attendez…j’y viens. Pour tricoter ces merveilles, il faut une firme digne de ce nom, n’est-ce pas ?! Et qui à l’étoffe et le standing pour relever un tel défi ? C’est évidemment l’entreprise Broussaud Textiles. Depuis 1938 la manufacture est implantée dans un petit village de Haute-Vienne, Les Cars. Aujourd’hui, elle œuvre toujours au même endroit et la chaussette 100% made in France est représentée par de nombreuses grandes marques telles que Le Slip Français, Le Fabuleux Shamman, Crochepied ou même Les chaussettes des Limousins (la collection carrément « bien de chez nous »). C’est incontestablement un produit de qualité ! Ayant déjà eu le plaisir de découvrir le savoir-faire de Broussaud Textiles grâce au Conseil Départemental, il est vrai que je ne jure quasiment plus que par cette marque lorsqu’il est question d’habiller mes pieds avec classe. Ce que j’apprécie avec ces chaussettes, outre le design, c’est qu’elles sont très confortables (toutes douces, pas trop épaisses), parfaitement solides (même après plusieurs lavages elles gardent leur forme, leur élasticité) et surtout elles sont fidèles aux pieds (il n’y a pas besoin de les remonter toutes les dix minutes). En résumé, les chaussettes de Broussaud Textiles incarnent l’art de porter la Haute-Vienne partout, avec élégance et décontraction.

Publicités

La parole est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.