Aujourd’hui, ce lieu n’est plus du tout en « accès libre ». Au moment où je rédige ces mots, cela fait déjà quelques mois que Babar n’est plus orphelin. Les murs qu’il occupe ont été rachetés et retrouvent une seconde vie. Je suis un peu triste de ne plus pouvoir aller me perdre dans les grands hangars et d’y retrouver mon âme d’enfant. Or, je range bien vite ce sentiment égoïste, dans un coin de ma tête, car je suis tout de même très heureuse que cette ancienne usine ne soit pas délaissée. J’avais tellement peur que le temps et les vandales détruisent pierre après pierre ce mini-Disneyland.

L’exploration date du mois d’Avril 2017. Un petit cadeau d’anniversaire gentiment offert par mon frère. Rien qu’à ce titre, c’est un endroit qui restera très cher à mon cœur. S’il est vrai qu’au départ je ne me sentais pas très sereine, que je ne savais pas trop que quoi nous allions tomber (vu l’immensité du lieu, il y avait de quoi !), je me suis finalement vite laissée transporter par la magie enfantine et l’univers très industriel du lieu. Je pense même que la photo ci-dessous représente exactement le sentiment qui m’a traversé pendant les trois heures de découverte et de prise de vues.


Par mesure de sécurité et dans un souci de garantir un respect entier du lieu représenté : aucune adresse ne sera communiquée. Merci de votre compréhension.

La parole est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.