Je sors de ma tanière et reprends les routes pour mêler ces choses qui me passionnent : randonnées, photographies, découvertes, culture, voyages. Cette année, comme nous avons eu la chance d’avoir moult weekends à rallonge, je me suis octroyé le plaisir de partir dans le Lot ! Sur un coup de tête, j’ai pris la direction de Rocamadour, allant tout droit à la rencontre de paysages remarquables.

Sur la route, j’ai traversé plein de petits villages si jolis que je me serais arrêtée toutes les deux minutes pour les photographier. Jusqu’au moment où je suis passée dans Martel et qu’une brocante rameutait la populasse. Attendez, « BROCANTE » ? Arrêt obligatoire ! C’est exactement le genre de bourgade que j’adore. Des bâtiments en pierres, les rues pavées, des petits restaurants aux noms insolites… Comme le temps y était suspendu, les gens se prélassent autour des stands de vieilleries et occasions diverses. Il y a les rayons du soleil qui se fraient un passage parmi le feuillage des platanes. Les cigales sont également au rendez-vous et se font entendre à chaque coin de rue. Un carillon raisonne : déjà onze heures.


C’est bien de traîner, mais Rocamadour et ses chemins de randonnées m’attendent de pied ferme. Donc, retour sur les folles routes du Lot : du vide, des tournants à gogo…de quoi se faire énormément plaisir !

Je connaissais déjà la cité médiévale pour sa renommée dans le monde du pèlerinage mais, je ne l’avais jamais visité pour autant. Cela a été un grand plaisir de parcourir une toute petite partie de Saint Jacques de Compostelle, sachant que c’est un projet de randonnée que je souhaite concrétiser.

La richesse historique de Rocamadour, c’est l’un des points phares de la visite ! Entre toutes les chapelles, les fresques, l’architecture, il y a vraiment de quoi voir, de quoi s’instruire. J’ai eu un gros coup de cœur pour la chapelle Saint Louis qui abrite Notre Dame d’ovalie. C’est un tout petit recoin logé sous une voûte de pierre, entièrement dédié au rugby. Et vous connaissez mon amour pour ce sport !

Tout en bas (mais vraiment tout en bas) de la grande rue commerçante, il y a une fromagerie : c’est de la pure tuerie ! Les personnes qui tiennent cette petite cahute vendent également du pain et divers produits locaux. C’est le coup de coeur de mon estomac ! Ce n’est pas le genre de boutique ultra tape-à-l’oeil qui sent l’attrape-touristes à plein nez. Bien au contraire : c’est local, c’est rustique…c’est authentique ! Et alors, attention si vous êtes un peu étourdis : pensez à prendre le pain de bonne heure car une file d’attente se forme rapidement vers midi…et les quantités de denrées sont limitées.

En continuant la descente, il y a un tout petit hameau répondant au nom de Roquefraiche. C’est là que je suis tombée sur un bâtiment plutôt original dans sa forme. Il s’agit d’une ancienne crêperie et cave à vins (voir photographies ci-dessous). L’architecture est assez typique des auberges moyenâgeuses. A nouveau, je me suis émerveillée devant ce bijou historique. En poussant la curiosité et en m’enfonçant sur un  chemin de randonnée, les pas m’ont conduit jusqu’à la fontaine de Berthiol. Des cairns à tout va et même un dolmen miniature (voir photographies ci-dessus). Le clou du spectacle, c’est quand même la maison de Gregor Kartai (juste avant d’arriver à la fontaine). Je ne le présenterai pas simplement comme violoniste tzigane hollandais, mais plutôt comme une véritable œuvre d’art à lui tout seul. Autodidacte, il se voue évidemment à la musique mais également à la peinture et à la sculpture. Cette maison, située à Roquefraiche, lui a valu un véritable coup de cœur au cours des années 1970. Aujourd’hui, sa créativité occupe son terrain et rend le lieu féerique. Pour tout vous dire, j’avais l’impression de me retrouver dans un épisode de Merlin l’Enchanteur.

La fin de la journée approchant, je me motivais tant bien que mal à quitter Rocamadour pour remonter peu à peu vers la Corrèze. Padirac n’étant pas loin, j’y ai fait une halte. Par contre, sans visiter le gouffre. Rien que le fait de m’approcher au-dessus de cette énorme cavité à ciel ouvert, j’ai eu la confirmation que : 1/ j’ai le vertige, 2/ je ne suis pas certaine de vouloir savoir si je suis réellement claustrophobe. Pourtant, je l’avais déjà visité, mais j’étais tellement petit que les souvenirs sont restés dans le flou. Le site reste quand même magnifique !

Mon tout dernier arrêt fût dans le village de Gluges (qui n’est pas loin de Martel), partenaire officiel de la production de noix. Ce n’est pas grand, le tout est assez vite fait, mais il y a de quoi en prendre plein les mirettes. C’est vraiment LE village typique construit à même la roche. Pour l’anecdote, je vais vous faire revenir dans les années 1950. Alors qu’Edith Piaf séjournait à Cressensac, elle aimait venir se recueillir en l’église de Gluges. Au cours d’une conversation avec le curé, elle lui proposa d’offrir de nouveaux vitraux à l’édifice religieux afin de remplacer ceux cassés. Une condition devait cependant être honorée : tant que la Môme serait en vie, ce cadeau devrait rester un secret. A sa mort, la discrétion fût levée lors d’une messe. C’est ainsi qu’en hommage à l’interprète de la Vie en Rose, la place de l’église a été nommée « place Edith Piaf ».


Préparez votre séjour : http://www.vallee-dordogne.com/rocamadour

10 thoughts

  1. Ce village est l’un de mes gros coup de cœur, j’ai la chance d’avoir habiter pas loin pendant très longtemps alors chaque été je demandais à aller à Rocamadour !! Ce village est magnifique et culturellement parlant très intéressant !! Je vois que tu es fan de rugby, je le suis également. Ce sport est tellement passionnant !! Si tu veux aller faire un tour sur mon blog n’hésite pas je vais beaucoup parler de rugby !!
    Bisous.

    J'aime

    1. Coucou !
      Oh oui c’est vraiment un village magnifique !!!! Je ne regrette pas du tout ma visite, bien au contraire. et c’est avec grand plaisir que j’y retournerai.
      C’est vrai que j’ai adoré la chapelle dédiée au rugby, c’est très original.
      Bonne journée à toi 🙂

      J'aime

  2. Coucou !

    Ha Rocamadour mon amour ! C’est tellement beau, j’ai toujours été passionnée par ce village « dans les arbres » !
    Je suis aussi une grande fan du fromage qui est juste excellent ! D’ailleurs, bien qu’il ne soit que 10h, il me donne terriblement envie !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    J'aime

    1. Hello !
      Rocamadour est un village tellement excellent pour faire des découvertes, autant culturelles que gastronomiques.
      Le fromage est tellement bon !

      Bonne journée à toi aussi 🙂

      J'aime

La parole est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s