Une passion ne naît pas du jour au lendemain, elle est tapie au fond de nous et grandit sur le long terme. Cet amour des clichés m’a été transmis dès mon plus jeune âge. D’une part, par ma mère (pour qui je faisais souvent office de modèle) et d’autre part, par ma grand-mère maternelle, une grande collectionneuse de clichés. J’étais tout le temps en train de manier des appareils photos : instantanés, argentiques ou numériques. Cependant, ma passion s’est accrue beaucoup plus tardivement.

→ Mes débuts

Durant les fêtes de familles, alors que je n’avais que cinq ou six ans, je harcelais déjà mes cousins pour leur tirer le portrait. Je me souviens de clichés pleins de sourires, néanmoins affreusement mal cadrés ! J’aurais pu essayer de m’améliorer davantage, de découvrir des techniques simples…nonobstant, n’étant encore qu’une gosse, je préférais jouer avec mes poupées ou mes petites voitures. Je ne me suis véritablement et pleinement intéressée à la photographie que durant ma dernière année de collège. D’un tout petit appareil numérique bas de gamme, je suis passée à un bridge de chez Olympus. Les clichés que je réalisais ne servaient, au départ, qu’à illustrer des textes que je rédigeais. Puis avec le temps, j’ai donné davantage de technicité aux photographies en exploitant l’appareil (proxyphotographie, filtres colorés, fish eye, etc). C’est de cette manière que j’ai véritablement commencé à apprendre les bases de la matière. De fil en aiguille, une bibliothèque « d’images » s’est constituée. A partir de ce moment, j’ai eu le déclic en me lançant dans création d’une petite galerie. Le but étant d’y exposer mes débuts en tant que « mini-photographe-amatrice-en-herbe » et de recueillir les avis des gens sur ce que je faisais. Cela m’a encouragé à continuer, à m’améliorer et surtout à persévérer. 

Mon matériel ←

· NUMÉRIQUE – Actuellement, je travaille avec le SONY α65, accompagné de l’objectif 16-300mm (Tamron). Je n’ai pas pu me résoudre à vendre mon tout dernier bridge (OLYMPUS SP600UZ), de ce fait, je l’ai cédé à ma mère.

· ARGENTIQUE – A l’occasion, il m’arrive de réaliser des clichés en argentique grâce au MINOLTA Dynax 500SI | Super.

· DIVERS & COLLECTIONS – Je possède des petits trésors dans la gamme des appareils instantanés. Il y a celui que ma grand-mère m’a donné (POLAROID 636), celui que ma mère m’a offert (POLAROID 600) et quelques autres que j’ai acheté sur des brocantes (POLAROID 635 Supercolor, POLAROID Colorpack 80). Toujours en instantané, il y a quelques années, j’ai craqué pour l’Instax Mini de FUJIFILM avec ses films format « carte de crédit ». Plus généralement, concernant l’argentique, la collection ne s’arrête pas ici. Celle-ci devenant assez conséquente, je vous présenterai chacun de mes appareils via des articles distincts de celui-ci. Ce qui me plaît lorsque je récupère de nouveaux trésors, c’est le fait de découvrir des mécanismes uniques, des supports de captation de l’image différents.

En accompagnement de mon reflex, il y a un peu de matériel qui me suit dans tous mes déplacements. Il n’y a rien de professionnel, loin de là. Peu à peu, j’achète en fonction de mes besoins. Plus tard, lorsque les économies le permettront, j’envisagerai de perfectionner tout ceci. En attendant, cela ressemble un peu à une mallette de MacGiver, qui convient pour ce que je fais. Ce que j’utilise le plus, se résume à un trépied, une housse anti-pluie, une télécommande de déclenchement à distance, des cartes mémoires, des filtres UV et de protection.

· POST-TRAITEMENTS : Concernant les logiciels utilisés, à la surprise générale, il n’y a pas Photoshop sur mon PC ! Je n’utilise que Paint.NET, PhotoFiltre et parfois PhotoScape. Je reste sur du post-traitement très basique, cherchant avant tout (et surtout) à conserver le naturel de la prise.

→ Faits divers

 Je n’ai jamais eu la prétention de dire que mon travail est « le plus beau », qu’il est mieux que quelconque autre photographe amateur. Et j’insiste beaucoup sur ces deux derniers termes. Je pratique la photographie pour que les gens découvrent des morceaux de ce qui les entours, des détails auxquels ils ne prêteraient pas forcément attention. J’essaie d’y mettre tout mon cœur et que cela se ressente lorsque l’on regarde mes clichés.

Depuis 2010, je participe chaque année au concours photo organisé par le Conseil Départemental de la Haute-Vienne (anciennement Conseil Général). Régulièrement, j’ai le plaisir d’être primée, soit en tant que « prix du jury » ou comme « prix public ». Par ce biais-là, la photographie présentée est exposée dans les locaux de l’administration (en grand format avec encadrement). Jusqu’à présent j’ai toujours présenté des clichés capturés grâce à mon OLYMPUS SP600uz. Une grande fierté pour un simple bridge !


Page Facebook Instagram 500px

4 thoughts

  1. Minolta 500SI ? Très bon choix, j’en ai un aussi (et un Dynax 5 à côté), ils sont vraiment cool ! En plus que la monture « alpha » est toujours compatible avec les Sony actuels…
    Par contre, 16-300 ? Wouah, ça c’est de l’allonge ! J’ai un Sigma 70-300 et je trouve ça déjà pas très maniable !

    Par contre, je n’ai toujours pas de reflex numérique…alors que j’empile les reflex argentique ! J’ai récemment trouvé un Canon EOS 300X argentique avec quelques objectifs, histoire d’avoir déjà des objectifs en monture EF le jour où j’aurai l’occase d’acheter un EOS « digital ».

    :p j’espère que tu feras une  » photo de famille » de ta collection une fois !

    J'aime

    1. La photo de famille est prévue 😉
      Le Minolta m’a été offert par mon frère à l’occasion de mes 20ans. Depuis je ne lâche plus cette série. C’est aussi pour ça que je suis allée chez Sony pour le reflex. Les objectifs de l’argentique étant tellement géniaux (pour ce que j’en fais au moins) que je n’avais pas le coeur à changer tout le matériel ^_^ Pour ce qui est du 16-300, c’est en ayant fait le tour du 75-300 que je me suis décidée à investir. Le 75-300 est tellement limité en ce qui concerne la prise de détails, qu’il me fallait absolument une alternative entre un objo court et une grande allonge (permettant alors d’avoir deux objo en un seul). Aussi, j’ai été pas mal « handicapée » lorsque je devais changer d’objo rapidement…du coup le 16-300 a été une très très bonne alternative.

      J'aime

  2. J’adoooore moi aussi les polaroïds, j’ai aussi le Polaroid Super color 636 et l’instax mini de fujifilm. Par contre je n’aime pas trop l’argentique car il est si facile de rater sa prise et ça me perturbe de gaspiller de la pellicule pour avoir 1 photo de bonne, donc je suis très fidèle à mon Canon 600D :p
    PS: tu as une page photo ?

    J'aime

    1. J’avoue, le travail en argentique est assez stressant. Nous n’avons pas vraiment le droit à l’erreur ^^ L’avantage, c’est que ça permet d’apprendre des réglages précis, ça aide à être plus stable, mieux cadrer, etc. L’instantané est un peu plus simple à gérer. J’aime tellement le rendu !!!!!!!
      Oui j’ai une page. Elle n’est pas trop trop mise à jour mais la voici : https://www.facebook.com/loeildemarinphotographie

      J'aime

La parole est à vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s